HMutter_01.jpg

"Silent Ground"- 2019/

 

Projet en cours 

« Silent ground » est un projet entièrement réalisé au Liban durant le mouvement révolutionnaire, en novembre et décembre 2019. Mon approche photographique des événements s’est progressivement construite autour de différents espaces et sites à divers endroits du pays.

A partir d’un protocole visuel précis, J’ai photographié à plusieurs reprises et pendant plusieurs jours certains lieux afin de saisir les changements spatiaux et temporels opérés par des mouvements de foule importants dans l’espace urbain. J’ai constaté que ces modifications géographiques transformaient la perception visuelle de la ville, en créant à la fois des espaces vides et des espaces pleins. Obtenant ainsi des images de mêmes lieux mais à des moments différents, j’ai peu à peu composé des short stories pour raconter les événements, en utilisant le paysage comme espace d’insertion et comme repère temporel. Confrontant des images aux temporalités différentes, « Silent ground » questionne l’enracinement historique du récit de la Révolution, que je construis selon une narration fragmentaire. L’appareil photo devient alors un instrument de gravure et cinétique destiné à traduire le mouvement, tout en l’inscrivant dans l’espace.

Cette spatialité s’est également traduite par une relation au corps particulière ; je ne prenais plus d’images avec mes yeux mais avec mon corps tout entier. L’appareil photo positionné sur mon thorax ou à hauteur de mes genoux contre ma jambe, je pouvais shooter en rafale et anticiper sur la forme que prendrait la narration de mon récit. Cette géographie corporelle s’est alors constituée comme élément central de la composition du paysage environnant, lui-même marqué physiquement par la répétition des événements jour après jour.

© 2021 HélèneMutter