HMutter_01.jpg

"Silent Ground"- 2019

Projet réalisé dans le cadre de ma résidence à la Beirut Art Residency, soutenu par le Ministère de la Communauté Française de la Fédération Wallonie-Bruxelles

 

En cours 

J’ai réalisé ce projet au Liban en novembre et décembre 2019, au tout début du mouvement révolutionnaire. J’ai construit mon projet selon une approche documentaire et narrative des événements, en m’imposant un protocole de travail précis basé sur la sérialité et la répétition : j’ai photographié à plusieurs reprises et au fil des jours les mêmes lieux de rassemblement à Beyrouth et à Tripoli. Le réaménagement de l’espace urbain et sa réappropriation par la population modifiaient complètement la perception visuelle et temporelle qu’on pouvait alors avoir de la ville. Le paysage libanais est en transit permanent, et il fallait que je trouve le moyen de raconter la révolution tout en questionnant son enracinement historique dans l’histoire sensible du pays. En convoquant une approche résolument documentaire dans un contexte culturel et social sans précédents, « Silent Ground » questionne la construction d’une mémoire collective en plein bouleversement, mais interroge également la place de l’archive dans une histoire qui se joue, à Beyrouth, toujours au présent.