-- « Instrumentaliser le regard : technologies militaires et nouvelles perceptions visuelles de l’espace », in HAS Magazine #5 "Spaces and Places", Humanities, Arts and Society, a project by UNESCO-MOST – C.I.P.S.H – G.C.A.C.S., Mémoire de l’Avenir, juillet 2022 

Cette analyse se penche sur la question qui cherche a déterminer si les nouvelles images et technologies militaires modifient notre perception, tout en considérant leur impact sur les modes de surveillance et de contrôle.

-- «Témoigner et informer : le challenge des images» , Pour Parler de Paix n°119 : "Ukraine une guerre de trop. Que faire depuis la Belgique ?", revue d’analyse des conflits internationaux et des enjeux de paix, Justice & Paix, Belgique, 2022

La question de la représentation des conflits et de la violence extrême a suscité bon nombre d’interrogations, à commencer par la banalisation du regard face à ce type d’évènement. Les images de la guerre en Ukraine qui nous parviennent aujourd’hui quotidiennement nous font prendre conscience qu’il est nécessaire d’instruire le regard, afin de repenser nos manières de voir.

-- « Murs frontières et virtualité », Borders and Globalization Review, section « Art & Borders », publié par l’Université de Victoria, Canada, 2021

Dans le cadre de la section spéciale Art & Borders, l’artiste plasticienne Hélène Mutter interroge la perception des frontières étatiques par le biais de la post-photographie. Depuis l’accessibilité technologique de Google Earth, le flou des séparations entre les nations jurent avec l’appréciation physique et vécue du passage. On assiste à un aplatissement des réalités géopolitiques. L’artiste propose pour BIG_Review cet article inédit sur son projet photographique « Lines » qui avait été exposé au festival Fotolimo dont un article dédié est dans ce même numéro présenté.

-- « Penser et représenter la guerre à travers l’image d’archive : responsabilité, place et rôle de l’artiste chercheur », in HAS Magazine #3, "Vérité et Croyance", Humanities, Arts and Society, a project by UNESCO-MOST – C.I.P.S.H – G.C.A.C.S., Mémoire de l’Avenir, 2021

Hélène Mutter présente un projet artistique qui étudie la relation qui existe entre les conflits humains et leur représentation picturale. À travers ce travail d'archives, elle théorise également.

-- Publication du projet "Nuclear memory", Archives du futur - pour une culture nucléaire, Livres d’art collection, Bruxelles, 2018

 

-- "Elle avait commence à disparaître mais était encore visible" interview in Tête-à-tête n°8: Disparaître; revue d’art et d’esthétique, Rouge Profond Edition, 2017

 

-- Publication du projet "Before & After", in Talweg 04 - Petrole Edition, Strasbourg, 2016

 

-- Projet collectif ZONES_II, digital edition, Brussels, Belgium, 2015

-- exposition de Master, "Forme-Force", Catalogue des diplômés, École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs, Paris, 2014

 

-- Surfaces entaillées: réflexion sur la guerre, la technique et le corps, mémoire de master obtenu avec les félicitations du jury, École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs, Paris, 2013

Parutions presse - autres

 

 

-- « Dans le regard (obstrué) d’Hélène Mutter », Valentin Maniglia, Le Quotidien, indépendant luxembourgeois, 19 août 2021

 

-- « La patrimonialisation des sites nucléaires : un non-sens? Le regard des artistes », Odile De Bruyn in Paysages inhumains, Presses universitaires Savoie Mont Blanc, LLSETI laboratory, 2021