"Etat" - 2018/19

Composé d’une série de 26 photographies sur plaques de verre, le projet "Etat" fait référence au nom d’une étoile, Eta Carinae. C’est l’une des plus brillantes étoiles de l’hémisphère sud qui a eu une éruption. Réalisé sur plaques de verre spectroscopiques originellement conçues pour photographier le ciel, ce projet interroge les incertitudes visuelles liées à la photographie de reconnaissance aérienne militaire, et les changements de perception engendrés par ce type d’images destinées au seul domaine scientifique, tout comme le sont les photographies du ciel. Situé entre la cartographie du ciel et une possible cartographie des frappes qui ont eu lieu lors de la guerre du Golfe en 1991, il s’agit ici de penser les images sur un système d’équivalences potentielles: l’image d’un bombardement au sol pourrait-elle trouver son équivalente, sa contre-image, dans la photographie d’une constellation céleste? En transférant des images d’archive de la guerre du Golfe sur ces plaques via l’utilisation d’émulsions photographiques, il s’est agi de questionner le lien entre la création d’une nouvelle image via sa propre disparition.